Pourquoi et comment devenir traducteur professionnel indépendant (Traducteur Freelance) et travailler chez soi ?

Traducteur freelance , un Travail a Domicile en forte demande et rentable.

Cliquez ici pour Découvrir le livre "Profession traducteur"

Il arrive que les étudiants en langues étrangères en dernière année d’étude ou tout juste diplômés connaissent des problèmes au début de leur carrière professionnelle du fait du peu d’options qui s’offrent à eux. S’ils ont de la chance, ils seront employés dans une entreprise internationale où une bonne connaissance des langues étrangères est indispensable, ce qui ne correspond pas tout à fait au sujet qu’ils ont étudié pendant de longues années à l’université. Toutefois si leur passion des langues reste la plus forte, ils peuvent aussi s’orienter vers une carrière dans l’enseignement ou devenir traducteur professionnel.

Le chemin à parcourir pour devenir un professionnel de la traduction est assez difficile. Les linguistes enthousiastes doivent être prêts, sitôt diplômés dans leur langue de prédilection, à suivre un cours spécialisé de traduction professionnelle pour acquérir les compétences nécessaires au métier.

Ainsi, outre un niveau d’études et des compétences en langues et en traduction suffisants, l’agence de traduction Lingo24 apprécie que ses traducteurs disposent également d’acquis solides dans un domaine d’intérêt supplémentaire, tel que la médecine, le droit, le marketing ou technique. De plus, les traducteurs du réseau Lingo24 doivent être très familiers avec la vie socio-économique du pays où la langue cible qui est la leur est parlée.

Beaucoup de linguistes, au début de leur vie professionnelle, se posent tout un tas de questions concernant le métier de traducteur freelance. Ils veulent savoir si c’est un métier qui peut leur garantir la sécurité d’un revenu mensuel, surtout en ces temps de troubles économiques. En fait, à la vue de la croissance que l’industrie des traductions a connue depuis le début de la crise économique mondiale, on peut dire que oui. Ainsi, l’entreprise de traduction Lingo24 a enregistré entre février et juillet 2012 une hausse du nombre des projets commandés seulement sur le marché Français de presque 50 %. Ce qui a assuré plus de travail ainsi qu’un niveau de revenu élevé aux traducteurs indépendants de son réseau. Les professionnels freelance de la traduction en français ne risquent pas de se retrouver au chômage dans l’immédiat, même si le climat économique reste très instable.

Tout de même, il est légitime de se demander pourquoi ne pas devenir enseignant de langue étrangère plutôt que traducteur freelance ? Cela dépend de la personnalité de chacun. Le métier de traducteur indépendant ne suppose pas d’horaire fixe pour se rendre au bureau chaque matin  ; vous pouvez travailler quand vous le sentez et dans le confort de votre propre domicile. Pour beaucoup, surtout pour les jeunes couples qui ont à s’occuper d’un bébé ou encore pour ceux qui ont un membre de la famille souffrant d’une maladie qui nécessite des soins spéciaux, le travail à domicile peut offrir de grands avantages.

En ce qui concerne la rémunération, un traducteur freelance français du réseau de Lingo24 travaille pour un tarif moyen de 50€ sur 1000 mots, mais cela varie en fonction de la nature de chaque projet. Ainsi, le revenu mensuel moyen d’un traducteur ayant fait ses preuves est d’environ 2500 – 2700€.

Ce revenu mensuel est très attractif pour les jeunes débutants dans ce domaine et beaucoup d’entre eux choisissent le métier de traducteur indépendant plutôt que celui d’enseignant qui offre une rémunération nette de 1345€ par mois pour les débutants.

Même si les traducteurs freelance gagnent davantage, il est important de noter qu’ils doivent régler eux-mêmes leurs charges, des frais qui sont automatiquement déduis chaque mois du salaire de l’enseignant. De plus, les indépendants, en tant que profession libérale, ne bénéficient pas d’avantages tels que les congés maladie ou les congés de maternité et s’ils veulent toucher une retraite, ils doivent cotiser auprès d’un fonds privé.

Le métier de traducteur freelance a, comme toute chose, des points forts et des points faibles. Toutefois c’est passionnant  ! Les traducteurs freelance travaillent dans un milieu multiculturel pour de grandes entreprises internationales et leurs services sont indispensables pour ces entreprises qui sont à la conquête du marché français ou international.

©Agence de traduction Lingo24

Lingo24 dispose d’un réseau international de 4000 traducteurs qui couvrent 80 langues




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *